La société IMAC Audit est spécialisée dans l’expertise comptable Tunisie et la création d'entreprise en Tunisie

Population

Population jeune et hautement qualifiée

Le rapport 2009-2010 du Forum économique mondial de Davos sur la compétitivité a classé la Tunisie, première en Afrique et 40ème dans le monde sur un total de 133 pays listés.

Lire la suite

Ce classement est établi sur la base de 12 critères qualitatifs et quantitatifs dont, notamment, l’ environnement institutionnel, la stabilité macro-économique, la santé et enseignement primaire, ainsi que l’enseignement supérieur et formation. Dans la Zone Euro, la Tunisie fait mieux que le Portugal (43ème), la Pologne (46ème), la Slovaquie (47ème), l’Italie (48ème), la Hongrie (58ème), la Turquie (61ème), la Roumanie (64ème) et la Grèce (71ème). En Afrique, elle devance l’Afrique du Sud (45ème), l’Égypte (70ème), le Maroc (73ème), l’Algérie (83ème) et la Libye (88ème).

A ce titre, La Tunisie a donné depuis l’indépendance une place privilégiée à l’éducation, qui se voit allouer le 1/4 du budget annuel. En effet, « l’éducation gratuite pour tous » est parmi les choix fondamentaux de la Tunisie L’État garantit, à tous les enfants en âge d’être scolarisés, le droit à l’éducation. Le système éducatif est obligatoire et gratuit jusqu’à l’âge de 16 ans. Le taux de scolarisation est de 97,7 % entre 6 et 11 ans.

Le taux de scolarisation pour l’année 2008-2009 est de :

  • 99,2 % pour les jeunes de 6 ans
  • 97,7 % pour les jeunes de 6 à 11 ans
  • 75,1 % pour les jeunes de 12 à 18 ans
  • 33,3 % pour les jeunes de 19 à 24 ans et il passera à 49 % en 2010.

Le secteur privé est très dynamique par sa densité et offre une gamme très riche de formations pointues en particulier dans les services et les nouvelles technologies de l’information. Pour accueillir des effectifs sans cesse croissants, le pays a massivement équipé l’infrastructure éducative.

  • 4 504 écoles de base
  • 1 533 collèges et lycées
  • 192 établissements d’enseignements supérieurs dont une université virtuelle

Le nombre d’étudiants a été pratiquement multiplié par huit passant de 37 000 en 1986 à 367 627 en 2007. Près de 13 000 Tunisiens étudient actuellement dans les grandes écoles et universités à l’étranger, notamment aux États-Unis, au Canada, en France et en Allemagne. Tous les établissements supérieurs sont informatisés et connectés à Internet

Assimilation rapide des progrès technologiques

Un important effort a été accompli pour mieux armer les jeunes tunisiens au changement dynamique du pays. L’État prend en charge les coûts de la formation au titre du fonds d’insertion…

Lire la suite

et d’adaptation professionnelle pour les programmes d’enseignement de la langue anglaise et de l’informatique au profit des diplômés du supérieur.De nombreux instituts technologiques ont été créés afin d’accroître le nombre de cadres moyens et d’adapter les filières de formation aux besoins du pays. Création de centres de recherche et centres techniques pour la quasi-totalité des secteurs d’activités, Création de technopoles dans le textile, les énergies nouvelles, l’agro-alimentaire, l’industrie pharmaceutique, l’informatique, la mécanique et l’électronique. Accroissement du nombre d’experts dans le domaine de la qualité et de la certification Développement des capacités d’ingénierie, de conseil et d’études. Une université ouverte sur le monde. L’accent est mis sur une volonté d’une université en phase avec l’environnement socio-économique avec un partenariat plus étroit entre la recherche et l’industrie. La priorité est placée sur les nouveaux métiers et les créneaux porteurs avec un renforcement dans les filières courtes qui attirent plus de 30% des nouveaux bacheliers et une multiplication de filières longues professionnalisées. L’université joue aussi un rôle important dans l’élaboration de programmes de formation continue afin d’être au diapason des transformations technologiques.

formation professionnelle

Le système de formation professionnelle produit actuellement plus de 30 000 diplômés.
Un important programme d’investissement public vise par ailleurs à renforcer la formation à tous les niveaux.

Lire la suite

Le ministère de l’éducation et de la formation professionnelle dispose de 134 centres de formation répartis comme suit:

  • 47 centres sectoriels de formation
  • 60 centres de formation et d’apprentissage14 centres de formation de la jeune fille rurale
  • 13 centres de formation aux métiers de l’artisanat

marché de l’emploi

« Dans le domaine des ressources humaines, la Tunisie a certainement les meilleurs diplômés de la région dans les domaines techniques ». Etude sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication en Tunisie.

Lire la suite

Banque mondiale, janvier 2002 Le système de formation professionnelle produit annuellement près de 2 000 techniciens supérieurs. Le nombre de diplômés de l’enseignement supérieur pour l’année universitaire 2008-2009 a été de 60613 par an dont 3035 ingénieurs. (Source : Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique) La Tunisie dispose du capital humain nécessaire pour tendre vers le niveau des pays développés.

marché de l’emploi

Le système de formation professionnelle produit actuellement plus de 30 000 diplômés.
Un important programme d’investissement public vise par ailleurs à renforcer la formation à tous les niveaux.

Lire la suite

Le ministère de l’éducation et de la formation professionnelle dispose de 134 centres de formation répartis comme suit:

  • 47 centres sectoriels de formation
  • 60 centres de formation et d’apprentissage14 centres de formation de la jeune fille rurale
  • 13 centres de formation aux métiers de l’artisanat

marché de l’emploi

« Dans le domaine des ressources humaines, la Tunisie a certainement les meilleurs diplômés de la région dans les domaines techniques ». Etude sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication en Tunisie. Banque mondiale

Lire la suite

, janvier 2002 Le système de formation professionnelle produit annuellement près de 2 000 techniciens supérieurs. Le nombre de diplômés de l’enseignement supérieur pour l’année universitaire 2008-2009 a été de 60613 par an dont 3035 ingénieurs. (Source : Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique) La Tunisie dispose du capital humain nécessaire pour tendre vers le niveau des pays développés.

WordPress Video Lightbox